top of page
Rechercher

Graver le dimanche - Session 14

C'était doux, c'était tranquille et musical; Il y a eu des essais, des projets à déployer, il faut prendre le temps, en gravure. Nous avons vu une théière verser dans l'or, des violons pour un Quatuor Fantôme, un rivage agité en quête de sérénité. Affaires à suivre...

Cerise sur le gâteau, des chants polyphoniques géorgiens poussés par une visiteuse de fin de stage (merci Agathe et André !)



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page